Belisa Jaoul

Metteur en scène,  auteur  et médiateur Belisa Jaoul est un partenaire de réflexion qui vous accompagne pour cheminer, créer  et traverser si c’est nécessaire ce qui vous pose problème. Son domaine de prédilection est la communication intra et inter personnelle. Sa pratique se situe à la croisée de l’écriture, de la mise en scène et de la médiation. Son travail de coach est encadré par des séances de supervision.

Elle est médiatrice et formatrice au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) où elle a obtenu un certificat de compétence en 2014.

Elle est metteur en scène de théâtre et de film. Elle a obtenu un diplôme de mise en scène à l’école de Pierre Debauche et un certificat de compétence en réalisation et écriture de scénario à l’école Louis lumière. Elle est actuellement en contrat avec la société de production Film d’un jour,  pour la réalisation de son long métrage.

CURRICULUM VITAE

Elle se forme à la mise en scène auprès de grands maîtres comme Pierre Debauche, Tadeusz Cantor, Niels Arestrup. Elle partage des expériences théâtrales avec Pierre Roman, Pierre Pradinas, Philippe Adrien, Philippe Minyana. Passionnée par la direction d’acteurs, elle s’intéresse tout particulièrement au corps et au mouvement et suit une formation avec des ostéopathes, des danseurs et des sportifs. Elle suit une psychanalyse. 

Création de la compagnie Art 7
Mises en scène/Ecriture:
MÖLLE, LA TERRE SE LEVE, Théâtre Saint-Sabin, Paris
LA VIE LA, Théâtre de la clé, Paris
JE MARCHE UN PEU ET JE REVIENS, Théâtre Chai du Terral, Montpellier
LES HOMMES SANS AVEU, Théâtre National de Chaillot, Paris, Théâtre National de Marseille
MERCURE APOCRYPHE, Petit théâtre de l’Odéon, Paris
NOUS, Théâtre Ouvert, Paris
ANNA MAGDALENA BACH, Spectacle musical, Paris
NOS EQUILIBRES, Centre culturel Arras, Paris
Cabarets Parisiens :
JEJE et AUX AGUETS, Théâtre de la cloche d’or
LE RETOUR DE MARTONNE, Théâtre du Bouche à Oreille
LA PORTE ETAIT OUVERTE, JE SUIS ENTREE, Groupe YAKA Amphithéâtre
Films:
MILLE ET UNE PARTS
LA FLEUR DE L’ETRANGER
L’HOMME CHERCHE LA FEMME, LA FEMME TROUVE L’HOMME